ascenseur nuit …

le processus est enclenché je vais bientôt me retrouver … angoisse tu m’as parlé deux trois mots bonjour … ça va … il n’y a pas de lumière dans le couloir mais prenons l’ascenseur … viens tes paroles étaient tellement...

effrois … nuits

la chauve souris cette feuille sèche par terre tel un gant déchu rampant vers mon effroi c’était donc toi (aussi) vois-tu je ne sais parler aux animaux recouvre une forme humaine abstrais-toi … c’était donc toi aussi ces yeux noirs hypnotiques...

Pin It on Pinterest