je n’arrive pas à dormir
non je n’ai pas bu de café
j’en ai juste
parlé
sur cet échiquier …

tu es belle
et moi je regarde
les vies
assises là
leurs jambes lourdes
de veines
vaines
grêles leurs cous
inclinés vers le côté

où un jour
s’est arrêté
l’ombre de celui qui aurait pu
être lumière …

mais c’est beau c’est clair c’est chair
de poule
ce que tu écris

mais compliment impossible
quand la peau est grise
minée
par
le temps

mais c’est beau
et je n’oublierai pas ce regard
vif je suis résolument
morte
ressuscite-moi

et tu ne sais pas que je t’écris
comme c’est drôle
d’autres
liront
se sentiront même
peut être
concernés par
cette lettre d’amour
universelle

septembre 2015

Pin It on Pinterest

Share This