Textes et images du temps du confinement

120 artistes confinés au temps du coronavirus, covid-19. La Biennale de Gentilly a ouvert ses pages à tous les artistes, qu’ils viennent de Paris ou de province, qu’il aient exposé à la Biennale ou non.

Annulation des, expositions, commandes, cours ou résidences

Cette publication de la Biennale de Gentilly sensibilise le public au fait que la vie artistique, elle aussi s’est arrêtée net, plus d’expositions, les artistes se sont vu leurs projets, leurs commandes, stages et ateliers ou résidences annulés. Néanmoins ils continuent à travailler, même si parfois, ils sont privés de matériel ou d’atelier.

Certains artistes parlent de leur confinement, de leur difficulté à travailler, de ce que cette situation exceptionnelle suppose pour eux, pour leur travail. Changements de mode de fonctionnement, de technique … atelier fermé parfois, comme notre atelier de gravure.

La culture à la maison

La culture est « un produit de première nécessité », ne l’oublions jamais, la richesse de l’offre sur nos écrans le prouve.

Mes CONFI-carnets – un journal du confinement

Je présente, dans l’espace qui m’est dédié, espace virtuel bien sûr, quelques dessins d’un de mes CONFI-carnets ainsi qu’un court texte. Car voici entre autre le changement qui s’est opéré à cause du confinement : je me suis remise à écrire.


dessin issu du CONFI-carnet de Magda Moraczewska, journal du bord dessiné accompagnant le confinement du au Covid-19.
jour-18, préparer séparer

Pin It on Pinterest

Share This